Difference culturelle

Est-il possible que le sous-développement des Etats africains dépend d’une partie de sa culture de collectivisme ?

Stubygroup vous présente une étude comparative entre une société individualiste et une autre collective comme africaine.

L’INDIVIDUALISME : pays nord-américains, européens, océaniques… (pays développés sauf le Japon).

Les individus sont supposés prendre soin d’eux-mêmes et de leur famille nucléaire (conjoint, enfants, voire parents). Ils forgent leurs propres idées et considèrent la vie privée comme un domaine à protéger. L’appartenance à un groupe ne conditionne pas les attitudes, les comportements et les façons de penser. Les membres d’une organisation s’impliquent dans un travail pour servir des intérêts personnels. Ils cherchent, si possible, à être détenteurs du pouvoir, car la position de chef valorise l’individu et lui permet plus facilement d’atteindre les objectifs qu’il s’est assigné. Les relations au sein de l’entreprise sont donc concurrentielles. La prise de décision appartient en principe au chef. L’entreprise, pour garder ses membres, doit les récompenser et leur offrir des opportunités d’épanouissement personnel. Les individus travaillent en équipe si cela est nécessaire, mais préfèrent dans l’ensemble prendre des initiatives individuelles. La promotion se fait de l’intérieur ou de l’extérieur, en fonction des compétences et/ou des résultats obtenus.

LE COLLECTIVISME (pays sud-américain, asiatique, africains)
Le groupe est au cœur de la société. Ne pas faire partie du groupe est cruellement ressenti. Les individus s’identifient à la communauté dont ils sont membres. Ils en adoptent les valeurs et les croyances. La vie privée n’a pas toujours d’importance.

Les relations sociales sont construites en fonction du groupe. Du coup, l’implication personnelle dans une organisation n’est plus calculée ; elle est morale et indispensable pour servir la communauté. Les individus cherchent non pas à être leaders, mais à être dignes du groupe.
Les relations au sein des entreprises sont, par conséquent, fondées sur la cohésion du groupe. Les prises de décision se font par consensus pour servir, non pas l’intérêt individuel, mais celui de la communauté tout entière. Le travail en équipe est essentiel. Les individus attendent de l’entreprise qu’elle assure leur protection et leur bien-être. En échange, l’organisation bénéficie de l’implication forte, de la loyauté et du sens du devoir de ses membres.
La promotion des membres se fait de l’intérieur en fonction de l’expérience acquise.

Mentalité communautaire (Afrique) Mentalité individualiste
Les relations entre individus se font sur une base morale Les relations entre individus dans une organisation se font sur la base d’un calcul personnel
Les salariés s’attendent à ce que l’entreprise s’occupe d’eux comme cela se fait dans une famille : dans le cas contraire, ils se désintéressent de la vie de l’entreprise. Les salariés ne souhaitent pas que l’entreprise s’occupe d’eux du berceau à la tombe
L’entreprise a une grande influence sur le bien-être de ses salariés L’entreprise a une faible influence sur le bien-être de ses salariés
Les salariés s’attendent à ce que l’entreprise défende leurs intérêts. Les salariés savent qu’ils devront ne compter que sur eux-mêmes pour défendre leurs intérêts
La vie de l’entreprise repose sur la loyauté et le sens du devoir. La promotion se fait à l’ancienneté La vie de l’entreprise repose sur l’initiative individuelle. La promotion se fait selon la compétence et la valeur intérêts marchande de l’individu  
Les managers ne se sentent pas concernés par la mode et les idées nouvelles en matière de gestion des entreprises Les managers se tiennent au courant des dernières idées à la mode, et essaient de les mettre en pratique
Les décisions sont prises en fonction des relations personnelles des responsables (particularisme) Les décisions sont prises d’une façon identique à l’égard de tous (universalisme)

D. BOLIGER, G. HOFSTEDE, Les différences culturelles dans le management.

Suivez Stubygroup
Follow by Email
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
YOUTUBE
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *