Revue économique de la semaine 32

1-GAC commence l’exportation de son minerai de bauxite

La société minière Guinée Alumina Corporation(GAC), annonce sa première exportation de minerai de bauxite ce lundi 05 août 2019. C’est un investissement á hauteur de 1,4 milliard de dollars jamais réalisés au cours des 40 dernières années en Guinée. La GAC compte produire 12 millions de tonnes de bauxite chaque année et créer des milliers d’emplois. En matière de retomber économique, 700 millions de dollars seront générés et entraineront une augmentation de 5,5 % du PIB.

Espérons que ces fonds seront utilisés à bon escient pour le bien-être des populations.

2-Le départ de Veolio anticipé, l’électricité de Guinée (EDG) devient publique

Le Président de la République, le professeur Alpha condé vient de passer à la vitesse supérieure en changeant le statut de l’entreprise EDG et en nommant dans la foulée les membres du Conseil d’administration.

C’est dans un décret lu à la télévision nationale ce mardi 6 Aout 2019, que le président de la République a érigé l’entreprise en société publique anonyme avec un Conseil d’administration doté de la personnalité juridique, de l’autonomie financière et de gestion.

Désormais, EDG SA sera sous les tutelles du ministère de l’Énergie techniquement et financièrement de celui du ministère de l’Économie et des Finances comme président du Conseil d’administration de l’entreprise, Monsieur Bah Ousmane actuellement conseillé à la présidence.

Attendons de voir si cette nouvelle administration va atteindre les objectifs escomptés pour le bonheur de la population guinéenne.

3-LONAGUI reprend PMU, rupture abusive de contrat ?

« La fortune aux parieurs, les bénéfices à la nation »

C’est avec ce nouveau slogan que le régulateur des jeux de casino et assimilés, La LONAGUI (Loterie nationale de Guinée), a repris la gestion de PMU (Pari Mutuel Urbain) avec Winiya après 10 ans de gestion et dont le contrat est arrivé à terme ce 04 Août 2019.

La nouvelle équipe dirigeante de la Lonagui après constat, trouve que Winiya ne respectait pas les clauses du contrat concernant la transparence dans la répartition des gains, la sécurisation des recettes, retard dans la production des programmes.

Pour plus de transparence et plus de recettes publiques, la direction de la lonagui avait effectué des déplacements dans la sous-région, pour s’enquérir de la façon de faire de ses collègues des pays voisins afin de pouvoir dupliquer la même chose en Guinée. Désormais le pourcentage des parieurs en matière de gain est rehaussé et les gains payés à temps.

De passage, les 152 travailleurs de winiya ont été retenus puis formés et 1400 revendeurs à Conakry et à l’intérieur du pays ont signé aussi des contrats.

De L’autre côté, chez Winiya, on parle de rupture abusive du contrat et l’affaire serait en justice.

En attendant que la justice ne tranche, la lonagui a déjà commencé ses activités le 5 Aout 2019 sur toute l’étendue du territoire nationale.

4-MTN baisse ses tarifs sur ses transactions Mobiles Money (MoMo)

Dans le souci de répondre aux besoins de ses clients et d’améliorer le pouvoir d’achat des citoyens guinéens, la société MTN Guinée a procédé à la baisse de 30% ses tarifs sur les transactions au niveau de son service Mobile Money (MoMo), ce jeudi 8 août 2019. Cette baisse est due à la montée du taux de transfert d’argent via le mobile par les populations guinéennes à travers le pays selon la société.

D’autres avantages sont que désormais les abonnés peuvent effectuer un certain nombre d’opérations financières comme : transférer de l’argent vers un autre opérateur, acheter des biens et services divers comme le paiement des factures canal+, l’achat des vignettes, le paiement des droits de douane et transit chez MAESK, jouer au Guinée-Games sans se déplacer, acheter des crédits d’appel avec un bonus de 200% utilisables vers tous les opérateurs, acheter des forfait-Internets ou encore de les offrir également.

Comme ce genre de service n’est pas sans risque, MTN a mis en place une politique solide qui vise à identifier tous les utilisateurs de ce service en vue de lutter contre le financement du terrorisme ou d’autres actions malveillantes et le blanchiment d’argent via la plateforme Mobile Money, c’est-à-dire à l’enregistrement sur le service Mobile Money, tous les clients doivent mettre la source de leurs revenues. En plus, les transactions ne peuvent pas dépasser les 4 millions par jour et 10 millions par semaine.

Suivez Stubygroup

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *