Comprendre la nouvelle révolution du travail 4.0

La propagation rapide des ordinateurs et des connexions Internet a annoncé la quatrième révolution industrielle dans les années 1990. Cela continue à ce jour.

La mondialisation et la mise en réseau ont atteint un nouveau niveau.

Les applications «d’intelligence artificielle» sont devenues pratiques et peuvent désormais assumer de plus en plus de tâches qui étaient auparavant effectuées par des humains.

Le monde évolue, le travail prend de jour en jour d’autres formes.

Il ya quelque siècle le métier d’électricien n’existait pas, beaucoup de métiers comme : Dactylo, télégraphiste, poinçonneur, blanchisseuse, mineur etc., ont disparu.

Avec la quatrième révolution, celle numérique, beaucoup vont disparaitre et des nouvelles vont apparaitre.

Comme disait Lavoisier, « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ».

Parmi les métiers qui vont probablement bientôt disparaitre ou seront moins importants:

Le chauffeur de taxi, réceptionniste, le magasinier, médecin généraliste et radiologue (des capteurs sanitaires implantés dans chaque individu permettent d’être au courant de l’état de santé.), Pilote d’avion, le recruteur, agent de sécurité, journaliste, vendeur, traducteur, banquier, téléconseiller, moniteur d’auto-écoles, le bibliothécaire, le comptable etc.

La liste est longue, Ils seront remplacés par des logiciels, l’intelligence artificiel et des robots.

Certains métiers qui vont exister et garder leur place seront : commerciaux, les métiers de traitement des données Data-Analyst , educateur specialiste, developpeur web, Webmaster, Cummunity manager , assistance sociale, sage-femme, reponsable CRM, programmeur , chef de projet IT,  ingénieur télécom et réseaux, logisticien , prof des écoles.

Vous découvrirez les effets spécifiques, le concept de « New work » de la quatrième révolution industrielle sur le monde du travail dans la section suivante.

Le concept de « New work » ,  le Travail 4.0 :

De nos jour ce concept de « New Work » décrit la nouvelle façon de travailler dans les entreprises à l’ère du numérique.

Il est caractérisé par les éléments suivants :

1-Remote Work, télétravail :

Le télétravail est la forme de travail effectuée en tout ou partie à distance. Pendant cette pandémie de Covid 19, cette forme de travail a beaucoup plus prit de place.

2-Le travail agile, des organisations et styles de leadership agiles :

Ce monde numérique donne à chaque employé plus de liberté et de responsabilité. Les structures organisationnelles fixes et un style de gestion hiérarchique ne sont plus à jour et peuvent ralentir une entreprise.

Les collaborateurs répartis dans l’espace travaillent en équipes changeantes sur différents projets en même temps et s’auto-organisent.

Le rôle des responsables et des directeurs évolue vers la modération, la motivation et le coaching des employés.

3-Tous les process numérisés et automatisés :

Les ordinateurs ne font pas seulement les tâches, ils le font depuis longtemps.

Ce sont plutôt des chaînes de process entières sont entièrement automatisées afin que les personnes n’aient plus à intervenir à aucun moment.

Les systèmes s’améliorent grâce à des algorithmes d’auto-apprentissage et effectuent des tâches complexes, dont nous avons longtemps cru que l’intelligence humaine était absolument nécessaire. En analysant d’énormes quantités de données («Big Data»), par exemple, les ordinateurs peuvent faire de meilleurs pronostics ou diagnostiquer des maladies que n’importe quel être humain.

4-Outsourcing (Externalisation) :

Le réseau mondial d’internet permet aux entreprises d’externaliser le travail à d’autres entreprises et à des consultants.

D’une part, cela permet d’économiser des coûts. Plus important encore, ils accèdent à un savoir-faire que leurs propres employés ne possèdent pas et peuvent réagir de manière flexible aux fluctuations du marché.

5-Apprentissage tout au long de la vie :

Les employés doivent constamment apprendre pour être en mesure de suivre le rythme des changements technologiques et des exigences de Work 4.0.

Les professions nouvellement émergentes exigent des qualifications toujours plus élevées.

Les compétences « Soft Skills » telles que : sens de responsabilité, la gestion du temps et l’adaptation au changement deviennent de plus en plus importantes pour réussir dans le travail.

Cette révolution qui a certes des avantages, ne reste cependant pas sans critique.

Les machines rendent le travail humain superflu, les ordinateurs écrivent, conseillent les clients, bientôt ils conduiront nos taxis et nos camions.

La numérisation crée de nouvel emplois, mais elle nécessite des employés hautement qualifiés.

Les chauffeurs de bus et les employés de bureau ne seront pas tous recyclés pour devenir des analystes de données ou des programmeurs.

Les employés se sentent stressés par la pression d’être toujours disponibles et de travailler pendant le week-end, car cela reste techniquement possible.

Dissocié son travail et sa vie privée devient impossible.

En fin, il y a la peur constante de se perdre, de ne pas être en mesure de suivre l’évolution technologique et d’être remplacé par un ordinateur ou un « freelancer » d’un pays étranger.

Suivez Stubygroup
Follow by Email
Twitter
Visit Us
Follow Me
YOUTUBE
LinkedIn
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *